lundi 1 mai 2017

Lettre à Maël


Mon cher petit Maël


Est-ce par une sorte d'esprit de solidarité, une précoce bienveillance, que tu as choisi de venir en ce monde tôt le matin, à une heure où l'on aime quitter le port et s'élancer vers le vaste monde, car tu verras qu'il est vaste, le monde ... mais surtout tu décides d'apparaître le jour où ton papy part traverser l'Atlantique en solitaire.
Je te salue et je te remercie pour cette élégance à être là juste à temps "au bout du quai" comme agitant ton petit mouchoir.
En tout cas grâce à toi je ne suis pas prêt d'oublier cette date du premier mai 2017;
Toi sur les bords de la Méditerranée, moi aux Antilles faisant mes dernières vérifications avant de quitter le port et envoyer la toile, des milliers de kilomètres - disons plutôt de milles marins - nous séparent mais me voilà une raison de plus de larguer les amarres avec la joie au cœur et l'envie de te rencontrer.

Prends bien soin de ta maman, de ton papa, et de ta grande sœur.

Papy Dom qui t'embrasse

3 commentaires:

  1. Allez Dom, allez Nomade !! On pense à vous, couple symbiotique pour le mois à venir, trip à donf !!
    bons vents, bonne mer !
    Christophe et Carina

    RépondreSupprimer
  2. au fait, on a pas ton numéro Iridium pour t'envoyer des SMS...

    RépondreSupprimer
  3. Vains dioux, c'est reparti. Papy Dom. L'Atlantique d'Ouest en est. Un bon morceau.
    Prends en plein les mirettes, tu nous narreras tout ça. Courage et bon vent pour ces quelques semaines exceptionnelles. C'est le printemps en Bretagne et l'heure de l'apéro. Verre en l'air. Ti-punch à ton périple. See you.
    Vincent

    RépondreSupprimer

Vos commentaires ou messages sont les bienvenus ici.